top of page

Chambre (1) Draper
2022-2023
Vidéo HD monocanal, couleur, son
16 min 30 sec

Un drap blanc épais se contorsionne sur le lit, s'élevant lentement et prenant une posture verticale, telle unesculpture. Le drap est secoué, tandis que le corps de la danseuse (Saadia Souyah) reste dissimulé sousun léger turban couleur chair. Successivement, elle se dissimule derrière un voile blanc translucide, puis unrideau noir, vivant ainsi une série d'enveloppements et de dévoilements. Finalement, la danseuse émerge del'obscurité du rideau noir, révélant son corps et sa chevelure, et entame les frémissements caractéristiquesde la danse du ventre traditionnelle arabe. Ces tremblements, d'une intensité envoûtante, animent chaquemuscle de son corps et font frissonner le tissu soyeux de sa tenue de nuit. Peu à peu, elle dénoue sa coiffe,dévoilant lentement son visage, lance de libres mouvements de sa longue chevelure. C'est le Khaleegy, unedanse de fête traditionnelle des femmes du Moyen-Orient, nous apercevons son visage, et écoutons sonsouffle. C'est le processus d'un corps qui se dénoue progressivement de ses enveloppes, passant de laforme dissimulée d'un objet à celle d'un être humain. Le tournage se métamorphose également, d'un plan fixeéloigné, à une capture rapprochée de l'état d'esprit du personnage

Extrait de l’article «Le corps dans la chambre : entretien avec Yao Qingmei» publié dans ARTFORUM.

serie «Chambre»

Dans « Chambre », Yao Qingmei collabore avec cinq danseurs et performeurs contemporains, réunis successivement dans la même chambre d’hôtel standardisée pour explorer l’espace. Tous ont un physique, un genre, un âge ou une couleur de peau différents et pratiquent des types de danse différents. Yao Qingmei maintient la diversité des profils des danseurs,capture subtilement l’individualité de chacun et guide les expressions physiques, les poussant à explorer les différents recoins d’un espace clos. Ces expériences sont nées des observations et perceptions personnelles de l’artiste sur les détails de la chambre d’hôtel pendant son isolement en 2021 à Shanghai. Yao cherche une expérience physique empathique tirée des improvisations des corps dans la «chambre ». Ce lieu ne fait pas seulement référence à un espace confiné, mais aussi à un espace psychologique. Cette série de vidéos est la partie la plus liée au réel de l’exposition « taupe », un véritable témoignage de l’expression physique des danseurs dans un espaceclos, où la liberté, l’agilité et la diversité des corps eux-mêmes dépassent les limites physiques de l’espace et des stéréotypes.

Room "Flesh"

肉, Chair

Room "Rub"

拭, Frotter

Room "Observ"

观, Observer

Room "Walk"

行, Marcher

Room "Wrap"

裹, Draper

bottom of page